dimanche 14 décembre 2008

Sukanji....


...la Belle en blanc....

samedi 15 novembre 2008

Gabrielle Skanda....


.....la belle dans ses reves gazeux!!!!!!! ;)

mercredi 12 novembre 2008

Ask The Moutains...


......de Vangelis, le génial compositeur de, entre autres choses, la moelleuse et merveilleusement deprimante BO de Blade Runner, dans les oreilles..... en boucle car cette etrange musique est une averse de neige sur mon cerveau cramé par la fièvre... en cette sinistre soirée de début d'hiver decollage plus puissant que le moindre speed gonflé.....je m'eveille dans une boule de cristal, lumière blanche, evidemment irradiante.....je rame sur une barque ailée au dessus de Paris surveillant du coin de l'oeil mes reves de femelles douces, de harpies bienveillantes, de saintes à la bouche vorace....je vois Myriam eclairée par un reverbere qui compose une nouvelle chanson....je me souviens de sa peau de metisse, de ses fesses tendres dont je suis encore bien amoureux, comme j'aimais les lecher sans fin, les ecarter et y plonger le visage.....je flotte dans le ventre de ma vie.... mon cordon est une tige de rose, epineux et froid....je me retourne vers Pauline pour la prendre dans mes bras et embrasser sa joue..... des montagnes aux sommets glacés glissent au dessus de la mer.....un gamin anonyme joue sur le sable.... un homme aux jambes amputées tombe amoureux de la serveuse, si belle lorsque ses joues s'empourprent.....mon corps explose, se dissolve dans l'atmosphere pendant que les ponctuations sonores de Stina Nordenstam enmenent mon esprit vers une serenité incroyable....Myriam, ou une autre attend sur la jetée un fantome qui ne reapparaitra plus jamais.....j'embrasse une femme inconnue, elle m'envelloppe, me rassure....le cordon est arraché brutalement, es nuées de mouches rouges et vertes sortent de mon ventre ouvert....les yeux de cette femme me regardent avec une intensité non humaine et son amour me transperce..... ask the moutains......le tueur egorge la fillette et se masturbe sur l'orifice de sa gorge ecarlate.....un ange m'enmene aux cieux et me baise pendant 90 nuits......atterissage en douceur dans le monde reel, la chanson s'eloigne......ma solitude est sucrée, comme le sexe de cette femme inconnue.....alors, je repars la retrouver, là bas, derriere les montagnes au dessus de la mer.....loin.......

vendredi 7 novembre 2008

Saint Malo...

....entre chambre d'hotel, solitude hurlante et douceurs des vagues..... mon horrible corps en pature devant vos yeux ebahis! ah ah!!!!

La chanson du film Jimmy, est de Moriarty.

Bon, eloignez les enfants hein, c'est pas super gai non plus!!!!

video

Pauline.....


....tout simplement!!!!!

samedi 1 novembre 2008

vagues à l'âme....


....Yungchen Lhamo dans mes oreilles depuis quelqes temps.... chanteuse tibetaine ensorcelante avec des arrangements contemporains subtils et trés melancoliques.... bref ça plane quoi!!! bon, j'ai dèjà la bande musicale du film que j'aimerai bien vivre...pour le décor, ca pourrai etre certains quartiers de Paris, mais surtout les plages du Nord, ou de la Bretagne....(syndrome de Saint Malo! ah ah!!)..;le décor est planté, images sobres, panoramiques horizontaux avec le ciel couvert et la mer en nuances de gris et argentées.... parfait!!! 2 ou 3 mouettes en figuration, de celles qui fouinent dans le sables ou qui se nettoient le cul enplumé dans l'ecume.... les accessoires: de quoi fumer, clopes, pipe et un ou deux cigares pour le soir...mon manteau en cuir, mes rangers et une casquette fourrée...pour les scènes interieures, décor chambre d'hotel populaire, simple, avec une télé minuscule plantée sous le plafond, et l'inevitable papier peint des annés 80 qui se decolle dans les angles.... mon ordinateur portable pour faire des images et regarder un ou 2 films....les acteurs maintenant: film a petit budget: le héros, c'est moi, eternel instatisfait, petit mec de 42 ans qui etale ses fragilités et sa sensibilité, absolue, au lieu de mettre sa queue sur la table...en equilibre instable entre féminité et masculinité dans la derision...un physique qui a un peu morflé mais encore attachant...acteur qui aime les interiorisations, les mises en abime au fond de ses intestins... le mec seul et paumé par excellence, peut doué pour le role du mâle rassurant et sur de lui que les femelles environnantes exigent quotidiennement....mais sa force, c'est de voir du merveilleux sous un rocher, de confondre volontairement un vautour et un ange, de confondre un port de peche avec une cité millénaire, de regarder pendant des heures une femme endormie comme on regarde pieusement Notre Dame de Lourdes en esperant un miracle improbable.....d'aimer avec rage et lacheté parfois.....de renoncer brutalement à ce qui ne peut ^plus lui convenir...Berf, un trés bon acteur!enfin, pour cette superproduction intimiste, manque une heroine!!!! une fée, une muse, une femme, un bout de peau, une actrice hors pair qui saura parfaitement joué la comedie de l'attachement et de la passion.... le casting se termine et aucunes comediennes sont retenues.... trop ternes, trop strategiques, trop laches, trop peureuses, trop "féminines" aussi..... le sable sur les godasses, ça abime le vernis...et vider une bouteille de blanc en regardant la mer, c'est ringard. Le film se dirige donc severement vers un voyage solitaire, une introspection contemplative (toujours) ou la marée montante est en correspondance avec celle, melancolique qui m'envahit chaque jour.....macro et micro liés, evidemment.... le petit bonhomme chauve sera, en fait heureux de tout cela, happy end obligatoire.clap de fin.Fin de tournage.

samedi 11 octobre 2008

Sukanji dans les nuages...


mercredi 10 septembre 2008

Rage

Nue, crucifiée sur le lit....tu m'attends, impatiente, tes bras de gamine battent les draps, tes cuisses largement ecartées m'ouvrent la voie, la direction à suivre...j'entends le son du metal accrochés aux lobes de tes oreilles, de l'argent accroché à tes seins, ton ventre....je viens sur toi, debout...je me trouve beau et grotesque, ma queue survole ta peau, ton visage...un bombardier chargé à bloc de missiles laiteux....mes couilles sont bien accrochées sous le fuselage....je survole donc ton paysage, tes plaines, tes collines...et puis je pique, a la verticale de l'objectif, tres doucement...tu attrappe mon sexe d'une main ferme et ta bouche m'engloutit....gorge profonde, absolue, vigoureuse...je te demande de serrer extremement fort la base de ma queue, jusqu'à l'asphyxie....j'empoigne ton crane rasé et je lache mes bombes.... tu me baises comme une combattante, une guerriere...ongles plantés sur mon cul, je redescend et essaie une autre voie avec la meme violence, la meme force...ma queue etranglée disparait dans un autre gouffre....je suis a fond, tu l'est aussi....tes bracelets arrachent la peau de mon dos, de mes epaules....je te mord le cou, plusieures fois, jme colle a toi, ca gueule, et c'est bien..je t'aime...ma dernière bombe est partie au fond de toi, carcherisée..;nous sommes soudés comme des soeurs siamoises de Barnum....et je m'evanouis.Je flotte.... mes visceres autour de moi, de mon cou...des lames aiguisées se plantent sur mon ventre, ma queue est taillée en fines lamelles....ton visage s'eloigne, disparait....je t'aimais.Je me retrouve sur une plage froide devant une mer immobile. seul. mon bas ventre est lisse, rien ne depasse....je m'asseois sur le sable blanc, et je sais que je vais devoir attendre longtemps, trés longtemps ainsi.
Pour Jacky...

vendredi 5 septembre 2008


Bon, voilà, j'ai encore loupé une merveilleuse occasion d'être aimé et d'aimer passionnément..... au moment ou je commencais à faire fi de mes peurs intimes, de reprendre confiance en moi, Elle, elle était déjà ailleurs ..... Je suis donc une grosse merde, trés probablement.

dimanche 31 août 2008

le Chemin ... 1







....les pieds surchauffés, je marche. Deuxieme jour sur le Chemin, aprés Condom, Eauze, dans le Gers. Premières douleurs des premiers jours: sac à dos mal reglé, semelles au fond des godasses, inutiles, trop de bouffe dans le sac, angoisses liées aux incertitudes du voyage....Eauze, jolie petite ville de la cambrousse, avec ses vieilles ruelles, sa place du village, son eglise, son Christ en croix, d'un blanc immaculé. Fin de journée, arrivée au gite communal de Eauze. Le Chemin de Compostelle est une initiation grandeur nature, à l'échelle de 1400 km. Je n'en ferai que 240 cette fois ci. J'ai mal partout. Le corps se reveille dans la douleur, comme le premier jour de ma vie, de nos vies.Eauze, son petit bistrot sous les arcades, avec le verre de pinard, que j'ai pris pour habitude de boire goulument, à l'arrivée dans une ville d'étape... le bistrotier me jette son livre d'or sur la table en bois en me lancant:: "raconte pourquoi tu fais le Chemin!!!". Je m'execute, et je balance mes permière interrogations, je me justifie prudemment:... on demarre le Chemin comme on meurt... Compostelle.... compost...fumier, terreau, humus.... mourir pour renaitre, en se soulageant.... j'en ai pris conscience plus tard d'ailleurs, au fil des rencontres avec certains initiés du Chemin... chemin d'alchimie, bien sur, inscrite sur les frontons des eglises, sur les troncs des arbres...chemin de combustion, de petite mort.... passage du vulgaire au subtil... comme les limaces dont j'ai croisé quotidiennement le passage, aux petits matins/ limaces rouges dans le Bearn, limaces brunes au pays basque français, limaces noires en Espagne.... du Rouge au Noir.... L'Oeuvre au Noir inscrite dans la nature.... Eauze, jolie ville tranquille, jusqu'au 15 aout 2008, vers 18h.... sur la place du village, deux personnes me demandent de venir voir un truc bizarre...là, dans la petite fontaine encastrée dans l'un des coins de la place, face au syndicat d'initiative... ils me disent:" hey monsieur, vous voulez venir voir ce quil ya dans la fontaine, car on se demande si c'est une farce des jeunes du coin..."Moi, agacé, je ronchonne un peu et je vais voir... je pose les mains sur le rebord de la fontaine de pierres, et je me penche.Combustion à feu vif, le rouge est eclatant... je me penche, et je VOIS. je vois le cadavre de Régine Rojat, encastré sous l'eau, le visage au fond, le corps replié, son cul a fleur d'eau... j'ai compris tout de suite que ce n'étais pas une blague... une onde violente, de mort, et surtout familière (je n'ai toujours pas analysé rationnellement cette "familiarité" là, ce "dejà vu") me saute à la gueule. le corps, la texture des cuisses, des fesses me faisait pensé à une jeune femme..... Regine Rojat avait 57 ans... un choc, bien sur.... j'ai reellement blémi...et je me suis eloigné, groggy, abasourdi...une femme morte, les yeux fermés, un beau visage, des meches de cheveux noires flottantes au fond de cette fontaine.... Ophélie du Bearn, ou du Gers...peut importe.... je ne connais pas les raisons de sa mort, pour l'instant... mais ca m'obsede, tout simplement. J'ai pensé à elle, les jours suivants,n'oant plus regarder le moindre ruisseau, le moindre bassin.... le Rituel du Chemin commence parfois durement.... mais mon Imaginaire ma un peu protegé je crois, j'ai confondu une trés jeune femme aux cuisses tendres avec une simple femme de 57 ans....strannnnnnnnge!Eauze, petite ville sympa, on l'on bois du Jurancon comme on chasse une mouche.... j'ai été trés triste pendant quelques jours, et puis le Chemin m'a repris en main, en pieds, m'a offert de la beauté, de la douceur comme un onguent....Voila, je pense fort à cette femme qui s'appelait Regine Rojat.

mardi 12 août 2008

MissDixie en goguette parisienne....







...Quelques jours tendres et fous avec ma MissDixie, de passage à Paname..... C'était BIEN !:!!!!!!!!



mardi 5 août 2008

Sukanji ....




...dans ma grotte, pour un joli et courageux shooting, cet aprés midi !!! Elle a su aller au delà de sa pudeur, et c'était vachement beau...!!!!


jeudi 31 juillet 2008

Gabrielle Skanda....


...elle est venue poser hier: une tendre et magnifique creature dans ma Grotte !!!!

ma Dixie.....


...un petit clin d'oeil pour ma Creature adorée!!!!

lundi 28 juillet 2008

Sandra....




....rencontrée avant hier, enfin!!!!!!!!!!!!! Sublime Créature, riche en TOUT: attachante, belle, sensible, touchante, passionnante......


jeudi 24 juillet 2008

rencontres....











Cet aprèm', revu Razvan, un de mes étudiants chouchoux de cette année: garçon talentueux, doué, gentil, humble...une vraie classe quoi!!!!! et, cerise sur le gateau, il m'a fait connaitre Louise, future modèle peut être, une Créature adorable, extrêmement belle, avec un "truc" dans les yeux d'assez sauvage, impulsif qui me touche beaucoup..... ralalaaaaaaaaaa!!!




Et, pour finir, gros plan sur mon Amour absolu: ma chatte Razmotte, dans ce qu'elle sait faire de mieux: roupiller!!!!




Le Souffle Du Rêve ....


Voici donc une illustration réalisée pour le trés beau roman de Bernard Henniger, LE SOUFFLE DU REVE, dont je vous tiendrai au courant de la parution le moment venu. Dans ce roman sauvage, on peut vouloir "déployer ses ailes", au sens propre comme au figuré, au point que celles ci apparaissent !!!!!!! Ce pouvoir merveilleux engendre bien entendu des souffrances, une cruauté, un erotisme que le roman de Henniger sait parfaitement distiller... Bref, dans ce beau texte, il y avait tous les éléments, loin des clichés lourdingues de la littérature fantastique, qui me touchent et qui me regalent. Je ne fais quasiment plus d'illustrations, mais cette exception là valait le détour.

Merci à Sophie Asynior pour sa beauté absolue !!!!

dimanche 13 juillet 2008

Miss Dixie à Paris ....
















....quelques jours en compagnie de ma Dixie: shooting photos, Suzes à l'Orange, Muscadets et Vins de Soif et une ballade au Père Lachaise .....





mardi 1 juillet 2008

Fantasmatique mademoiselle P. ...




... Une nouvelle image avec pauline, ma petite muse de 20 balais, adorable et infiniment belle!


lundi 30 juin 2008

l'Homme Patate dans la Nathosphère ...






















... Aprés avoir cogité sur la question, fondemmentale chez moi: ai-je une araignée dans le plafond? je me suis offert quelques instant de douce promenade avec ma nouvelle amie et future muse, NATHOS... Créature de la nuit lorsqu'elle se metamorphose sous la cagoule de MonsterLune, modèle créative derrière la palette photographique de Jean François Lefranc, jeune femme tatouée, libre penseuse et faiseuse, solaire ..... en liberté quoi! Aprés midi avec l'accent de Toulouse et le charme de mamzelle Nathos...






samedi 28 juin 2008

belles, belles, belles ....
















.....trés belles femmes, créatures d'outre tombe et d'outre folie, mais une folie haute en couleurs, en tatouages, en chairs nues ...erotisme punk au Work On Flesh ce soir !!!!! Il y avait des copines, des inconnues, des danseuses (presque) nues, attachées, masquées (MonsterLune), corsetées, coiffées (Anne Les Yeux Noirs) ...des femmes qui aiment les filles, des filles qui aiment les hommes, des femmes enfants, des femmes garçons, des femmes fatales ......





jeudi 26 juin 2008

Je suis l'Homme A Tête De Choux ...











.... une journée douce dans la moiteur parisienne, un mélange léger de travail ( une "mise en boite" en cours) sous l'oeil intrigué de Poussie, ma chatte numéro 2, et de douceur et de bienveillance avec ma Pauline, muse jozelonesque et tendre amie..... voilà, c'est tout, besoin d'affection en ce moment, c'est fou, sans prises de tronche, juste du chabadabada, des baisers, des coups de langues et des mains qui s'égarent..... de la légereté, de la légereté s'il vous plait....!
Ah oui, j'allais oublier: éssayé de me trancher la gorge, ce matin, juste pour "voir": c'était cool, je recommencerai un de ces quatres.

mercredi 25 juin 2008

je pense, donc je morfle ...


...j'y pense et puis, parfois, j'oublie pas ! L'Amourrrrrr! aah l'Amour!!!!!!!!! C'est la saison des amours lumineuses, eclatantes, des petites robes légères un peu froissées et de la petite bombe atomique qu'il ya dedans....alors ya tout qui remonte, a défaut d'autre chose... en fouillant et rangeant mon bordel de paperasses, je suis retombé sur des souvenirs, des photos, des lettres, des rêves de début d'été. Je l'ai déjà raconté ici, pour moi, le début de l'été est la saison des souvenirs.... même si mon présent est riche ( parce que je ne peux pas supporter que l'on ne m'aime pas un peu), jme retourne un peu, et je devine: Adèle, Bloom, Juliette, Catherine, Amandine, Bali, LaLouve..... et puis il y a encore Pauline.... et peut etre Jackie,et puis un jour quelqu'un d'autre.... et, secrêtement, il ya A., E., D., S. ..... et de tout cela, j'en oublie (volontairement)..... l'impression d'être une plaquette de carrés de chocolat qui aurait la prétention de vouloir être adoré par petits morceaux..... Et pourtant, je les aime ces filles hein! chacune à sa manière, dans la lumière de ce début d'été ou dans l'ombre du non dit, du non révèlé..... Fermes ta gueule Jozelon !!!!! baises quand tu y arrive, aimes tout le temps, à chaques secondes, et ouvres bien les yeux sur les petite robes d'été qui s'envolent.....

Plein la tronche ....


Bloom...

Mon coeur caillassé, je suis un poulet sans cou qui continue à courir....ton visage magnifique m'explose à la gueule, et pourtant tu est déjà morte en moi... ce que tu est "maintenant" m'importe peu puisque je ne PEUX PAS imaginer te revoir un jour, même si la moelle de mes os bouillonne à la simple évocation d'une telle rencontre... merveilleuse poetesse du chaos, j'ai un gros problème avec Toi: j'ose plus faire confiance et surtout plus montrer mon vrai visage, alors, je fais de belles rencontres et puis.... je m'en vais, à un moment ou à un autre. J'ai Bloom dans les artères et mes racines sèchent... Au secours!

Vieux dessins ...




...retrouvés en fouinant dans le merdier monumental qui tapisse les murs de ma Grotte. Dessins rapidement executés à partir de photos... j'aimais beaucoup faire ce simple exercice, une sorte d'ecriture automatique autour du corps: je vais donc m'y remettre, promis !!!!